Bilan carbone de l'industrie photovoltaïque

Permettez-nous de vous adresser cette petite lettre d'informations au sujet du bilan carbone de l'industrie (car c'est bien le mot qu'il faut employer) photovoltaïque. Le bilan carbone… mais qu'est-ce donc ?

C’est, pour un individu, une activité, ou un site, la quantité d’émissions, directes ou indirectes, de gaz à effet de serre. Il permet d’établir l’impact écologique d’une personne, un lieu ou une activité.

En œuvrant à la création du futur parc photovoltaïque de Durfort, nous prétendons aider à la diminution des émissions de gaz à effet de serre liées à la production d'énergie. Nous espérons ainsi diminuer notre impact écologique.

Mais un argument récurrent des opposants à ce type de projet est de dire que les panneaux photovoltaïques polluent autant, si ce n'est plus, que des modes de production plus conventionnels.

Difficile, pour un·e non-expert·e, de se faire sa propre opinion.

Nous vous proposons donc un article pour vous faire une idée plus précise sur la question.

N'oubliez pas que nous comptons sur vous pour promouvoir le projet porté par l'association. Vous êtes nos meilleur·e·s ambassadrices·eurs, et à ce titre, plus vous aurez d'informations sur le sujet, mieux vous en parlerez.

Cet article permet donc de répondre à quelques idées reçues que l'on entend parfois sur le sujet :
  • Les panneaux solaires ne seraient pas recyclables
  • Les panneaux nécessiteraient des terres rares et autres minerais dont la quantité est limitée
  • Il faudrait plus d'énergie pour fabriquer les panneaux qu'ils n'en rapportent
  • Les panneaux ne dureraient que 25 ans
  • Le photovoltaïque coûterait trop cher pour les particuliers
  • Importer les panneaux solaires de Chine serait très polluant
  • On ne pourrait pas stocker l'énergie produite

Cet article se veut généraliste, non exhaustif, et ne présage en rien des choix futurs que l’association fera en terme de matériel. Il ne s'agit pas de dire ici que nous importerons nos panneaux de Chine, ou de promouvoir le stockage de l'énergie dans des batteries qui posent aujourd'hui encore de vraies questions… Notre démarche se veut la plus vertueuse possible, et il est bien trop tôt aujourd'hui pour savoir d'où viendront les panneaux de Durfort, étant entendu que notre souhait serait que les panneaux soient français ou au moins européens. Mais il vous permettra peut-être de parfaire vos connaissances sur le sujet, et d'alimenter les prochaines réunions ou rencontres à venir.

Nous vous souhaitons une bonne lecture !

Le CA de Lucioles Citoyennes